Les pratiques essentielles de la mesure d'impact: Outil d'auto-évaluation

Bienvenue! Cet outil d'auto-évaluation vous guidera à travers les 5 pratiques essentielles qui sont communes à travers de nombreux outils de mesure d'impact. Si vous effectuez les 5 pratiques, vous répondez à la norme minimale de mesure d'impact au Canada. Pour compléter l'auto-évaluation, veuillez simplement répondre ‘oui’ ou ‘non’ pour chacune des 24 sous-pratiques. Vous pouvez répondre ‘oui’ lorsque c'est le cas, que votre organisation applique ces pratiques dans le cours normal de ses activités et tout au long de sa programmation et de son cycle annuel.
    Vous pouvez vous attendre à recevoir un courriel dans les 7 jours après avoir complété l'auto-évaluation.
  • Formulaire de consentement: View Consent Form
  • Votre courriel ne sera utilisé qu'aux fins que vous avez sélectionnées ci-dessus.
  • PLANIFIER VOTRE CHANGEMENT PRÉVU

    Un plan visant à mettre en œuvre des changements prévus constitue une pratique essentielle pour toutes les approches de mesure d’impact. Ce plan précise comment et pourquoi votre travail apportera des changements. Un diagramme, tel qu’une théorie du changement, une cartographie des incidences ou un modèle logique, sert souvent à démontrer les relations entre les actions et les résultats. Le but est de concentrer vos efforts de mesure, de décrire la portée de ces efforts et déterminer qui devrait participer au processus. Soyez conscient des changements qui comptent le plus pour vos parties prenantes. Il est important d'inclure des points de vue différents lorsque vous définissez comment et pourquoi votre travail apportera des changements et obtenez de la rétroaction sur les résultats (tant positifs que négatifs). En faisant participer divers parties prenantes à la planification du changement prévu, vous découvrirez des hypothèses, des attentes et des idées différentes qui constituent la base la plus solide possible pour la mesure d’impact.
  • Nous décrivons l'impact que nous souhaitons réaliser.

    Nous déterminons le changement global à long terme qui mène à l’accomplissement de notre mission, c’est-à-dire le changement qui compte le plus pour nos parties prenantes.
  • Nous identifions les résultats positifs les plus étroitement liés à ce changement.

    Nous décrivons les résultats qui contribueront directement à la réalisation de l’impact.
  • Nous énonçons les principales activités que nous allons entreprendre.

    Nous précisons les actions qui permettront la réalisation de résultats souhaités.
  • Nous décrivons le processus de changement.

    Nous précisions comment et pourquoi notre travail nous permet d’obtenir des résultats en démontrant les relations entre les activités, les résultats et l’impact. (Ceci peut se faire à l'aide d'une théorie du changement, d'une cartographie des incidences ou d'un modèle logique).
  • UTILISER DES INDICATEURS ADAPTÉS

    L'utilisation d'indicateurs adaptés constituent une autre pratique essentielle commune à de nombreuses approches de mesure d’impact. Ces indicateurs vous aident à évaluer la qualité de votre travail et ses répercussions. Un bon ensemble d'indicateurs adaptés vous indiquera comment réaliser un impact et quels changements sont survenus. Dans la mesure du possible, faites participer vos parties prenantes dans la sélection de vos indicateurs adaptés. Demandez-leur à quoi pourrait ressembler la réussite de leur point de vue, des critères ou des normes dont ils disposent afin d’évaluer vos résultats et de la priorité à accorder aux différents indicateurs. En faisant participer les parties prenantes, vous pouvez vous assurer que le choix de vos indicateurs reflètent étroitement les résultats que vous souhaitez réaliser et que le fondement de votre mesure d’impact est largement accepté.
  • Nous déterminons les renseignements nécessaires afin de démontrer les progrès réalisés et leur impact.

    Nous réfléchissons à ce que nos parties prenantes doivent savoir et à ce que nous désirons démontrer. Nous tirons des leçons de notre théorie du changement, de notre cartographie des incidences ou de notre modèle logique, le cas échéant.
  • Nous examinons les indicateurs existants susceptibles d’être pertinents.

    Nous envisageons l’utilisation d'indicateurs existants. Plusieurs initiatives ont mené à l’élaboration de « banques d’indicateurs » pour des domaines de travail précis. Si elles répondent à nos besoins, nous les utilisons.
  • Nous relions les indicateurs aux activités, extrants et résultats prévus.

    Nous utilisons un ou plusieurs indicateurs pour chaque résultat afin de démontrer la différence liée aux résultats. Les activités doivent également être liées à des indicateurs afin d’indiquer la quantité ou le type de travail effectué.
  • Nos indicateurs sont S.M.A.R.T.

    Nous utilisons des indicateurs spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporellement définis. Leur évolution est perceptible sur une période raisonnable et ils sont axés sur des changements qui peuvent être observés et mesurés.
  • Nous recherchons des indicateurs de substitution auprès d’autorités crédibles.

    Si nous décidons de quantifier les résultats en termes financiers, nous nous assurons que les indicateurs de substitution proviennent de sources crédibles.
    (Si cette question ne s'applique pas parce que votre organisation ne quantifie pas les résultats en termes monétaires, veuillez répondre «oui».)
  • RECUEILLIR DES RENSEIGNEMENTS UTILES

    La collecte et l’analyse de données peuvent nécessiter l’emploi intensif de ressources. L’une des pratiques essentielles de la mesure d’impact est que les renseignements recueillis doivent être suffisamment utiles pour en valoir la peine. Cet utilité découle à la fois des renseignements spécifiques que vous recueillez, de la façon dont ils sont recueillis et de la fréquence à laquelle ils le sont. La bonne combinaison de ces facteurs vous aidera à améliorer votre travail et à démontrer que vous faites des progrès. Dans la mesure du possible, communiquez vos plans de collecte de données et demandez leur avis aux utilisateurs et autres parties prenantes. Donner-leur des options sur la façon dont ils contribueront et choisissez des méthodes qui permettront à chacun de participer pleinement, peu importe son origine, sa confiance ou son expérience. En les faisant participer, vous vous assurez que les données recueillies seront aussi complètes et précises que possible.
  • Nous décidons des données nécessaires à recueillir.

    Nous décidons des données quantitatives (chiffres) et qualitatives (par exemple, des études de cas) dont nous avons besoin afin de comprendre comment le changement se produit et ce qui a changé, ainsi que les données nécessaires afin de faire le suivi des indicateurs relatifs au extrants et les indicateurs de résultats.
  • Nous utilisons des méthodes qui nous fourniront les données probantes nécessaires.

    Nous choisissons les méthodes et les outils de collecte de données les plus pertinents compte tenu de nos besoins, les plus simples à utiliser et à mettre en œuvre avec les ressources disponibles.
  • Nous planifions la collecte de nos données.

    Nous planifions la façon dont nous recueillons les données, le moment de la collecte et qui les recueillera. Nous avons un plan qui bénéficie d’un soutien au sein de l’organisme et s’appuie sur les systèmes et les processus actuels.
  • Nous recueillons les données de façon régulière et cohérente.

    Nous recueillons des renseignements à intervalles réguliers et auprès de sources fiables. La tâche fait partie de notre travail quotidien et le personnel responsable dispose des outils nécessaires afin de le faire de façon précise et cohérente.
  • Nous agissons de façon éthique lors de la collecte de données.

    Nous recueillons uniquement les données nécessaires et de façon à respecter ceux à qui nous devons rendre compte dans le cadre de notre travail. S’il est impossible de recueillir des données auprès de tout le monde, nous utilisons un échantillon approprié.
  • ÉVALUER LE RENDEMENT ET L’IMPACT

    Qu’il soit quantitatif ou qualitatif, aucun ensemble de données n’est utile en soi tant qu’il n’est pas présenté dans un contexte raisonnable et crédible. La nécessité de recueillir et d’analyser des données fait partie intégrante de toute approche de mesure d’impact. Ce n’est qu’avec une telle analyse que vous pourrez obtenir une meilleure compréhension de ce qui fonctionne et de votre niveau de réussite. Faites participer vos parties prenantes afin de vous aider à comprendre les renseignements que vous recueillez. Dans la mesure du possible, rassemblez-les pour discuter de vos conclusions, examinez les résultats et analysez les raisons qui les justifient. Donnez-leur l’occasion de vérifier si vos résultats sont conformes à ceux que vous souhaitiez réaliser et de déterminer les leçons à tirer ou de proposer des recommandations. En faisant participer vos parties prenantes, vous êtes en mesure de vous assurer que les renseignements que vous recueillez sont bien compris et peuvent devenir exploitables.
  • Nous avons mis en place un système pour le stockage, la gestion et l’analyse des données.

    Nous avons mis en place un système pour le stockage et la gestion sécuritaire des renseignements recueillis de sorte que nous pourrons extraire des données fiables lorsque nous en aurons besoin. Notre personnel utilise le système de façon cohérente.
  • Nous recueillons et analysons régulièrement les renseignements.

    Nous étudions les renseignements recueillis, nous simplifions les résultats et nous évaluons rigoureusement en accordant une attention particulière aux tendances qui révèlent des différences importantes sur les répercussions de notre travail.
  • Nous comparons les résultats afin d’évaluer le taux de réussite.

    Nous effectuons régulièrement la comparaison des résultats afin d’évaluer les progrès accomplis. Dans la mesure du possible, nous comparons les résultats de notre base de référence (avant nos changements) à nos objectifs (ce que nous espérons réaliser).
  • Nous passons régulièrement en revue les différences.

    Nous passons régulièrement en revue les données probantes recueillies en examinant les changements, comment ils sont survenus et pour quelles raisons. Dans la mesure du possible, nous invitons nos parties prenantes à la vérification de nos conclusions.
  • Nous fondons nos conclusions concernant l’impact sur des hypothèses raisonnables.

    Nous attribuons autant d’importance aux résultats positifs qu’à ceux qui le sont moins, y compris les résultats négatifs. Nous tenons en compte également de tout changement survenu même s’il n’est pas le résultat de notre travail. (Les causes d’un tel changement peuvent inclure des facteurs indépendants de notre volonté, comme la contribution de d’autres activités).
  • COMMUNIQUER LES RÉSULTATS

    Les renseignements recueillis devraient servir à produire un compte rendu équilibré de votre travail et de ses effets. Ces informations vous aident non seulement à prendre de meilleures décisions au sujet de la marche à suivre, mais aussi à communiquer vos réalisations de façon claire et convaincante. Ainsi, la manière de rendre compte de ces éléments probants est importante pour démontrer que votre organisme est digne de confiance et responsable. Rendez compte ouvertement et de façon convenable à vos parties prenantes. Prenez le temps de consulter vos différents publics à l’avance pour vous assurer que vos méthodes de reddition de comptes tiennent compte de leurs besoins et de leurs préférences. Obtenez de la rétroaction pour vous assurer que l'information que vous présentez est claire, facile à utiliser et utile. Faites des efforts pour que la communication devienne un processus bidirectionnel en utilisant des moyens appropriés. En communiquant sur vos résultats régulièrement et publiquement, vous favorisez la confiance, la transparence et la responsabilisation parmi vos parties prenantes.
  • Nous rendons compte du rendement et de l’impact chaque année.

    Nous publions régulièrement des mises à jour sur les principales réalisations de notre organisme. Cette reddition de compte transparente aide les autres à comprendre l’impact que nous avons généré.
  • Nous choisissons des méthodes de reddition de compte et des styles de communication adaptés aux besoins de notre public.

    Nous nous assurons de communiquer notre impact de manière intéressante et pertinente pour notre public. (Des rapports étoffés peuvent être moins efficaces que, par exemple, des blogues, des bulletins d’information, ou des communiqués. Ces moyens doivent toujours tenir compte de l’ampleur et de la complexité de votre travail.)
  • Nous présentons les résultats de façon visuellement attrayante.

    Nous illustrons nos renseignements, lorsque cela est possible et approprié, au moyen de diagrammes, de tableaux, d’infographies et d’images, par exemple.
  • Nous présentons la réalité humaine qui est à la base de nos réalisations.

    Nous rédigeons des récits pour établir un lien émotionnel avec notre public et pour lui démontrer l’effet positif que notre travail apporte dans la vie des gens. Ces récits peuvent se présenter sous forme d’études de cas écrites, de contenu vidéo ou d’audioclips.
  • Nous communiquons sur des éléments probants et crédibles.

    Nous communiquons notre impact de la manière la plus complète et honnête qui soit, en mettant l’accent sur les vérifications de l’exactitude et sur notre approche équilibrée. Les renseignements que nous fournissons sont fondés sur des conclusions pertinentes et impartiales, et sur des interprétations raisonnables de celles-ci.
  • Analyse comparative

    Si vous souhaitez recevoir un rapport d'analyse comparative comparant votre organisation à d'autres organisations qui ont passé l'auto-évaluation, veuillez répondre aux questions ci-dessous. Vous recevrez votre rapport une fois 20 organisations de type et de revenus similaires aux vôtres qui ont terminé l'auto-évaluation et demandé le rapport d'analyse comparative. Notez que pour recevoir un rapport d'analyse comparative, vous devez répondre à toutes les questions d'analyse comparative. Votre courriel ne sera utilisé qu'aux fins que vous avez sélectionnées ci-dessus.
    Votre courriel ne sera utilisé qu'aux fins que vous avez sélectionnées ci-dessus.
  • Si vous avez répondu « oui » à toutes les sous-pratiques et que vous souhaitez démontrer votre alignement avec l’Approche Commune, veuillez nous envoyer un rapport (rapport annuel ou rapport d’impact) par courriel: info@commonapproach.org, et nous vous enverrons notre logo à utiliser dans vos communications.
  • Avez-vous une ressource pour mesurer l’impact social que vous voulez promouvoir? Vous pouvez utiliser les icônes des pratiques essentielles pour montrer que votre formation ou texte comprend les cinq pratiques essentielles. Écrivez-nous à: info@commonapproach.org et nous vous enverrons un ce qu'il vous faut pour intégrer les icônes des pratiques essentielles.
  • Avez-vous besoin d’aide pour mettre en œuvre ces cinq pratiques essentielles? Voici quelques outils et ressources:
  • Merci d'avoir complété le formulaire d'auto-évaluation.
  • Donnez-nous vos commentaires à propos de cet outil: info@commonapproach.org