Galerie de photos:

Le Programme de participation parlementaire et diplomatique de l’Université Carleton, de concert avec les ambassadeurs de la Suède et de la Norvège, a organisé une table ronde spéciale sur les défis que devra relever le Canada à titre de nouveau président du Conseil de l’Arctique.

Terry Audla, président de l’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), Elisabeth Brøther, ambassadrice de Norvège, Bernard Funston, président de la Commission canadienne des affaires polaires, et Teppo Tauriainen, ambassadeur de Suède, ont mené le débat.

Plus de 135 invités, dont des députés, des employés, des ambassadeurs et autres diplomates représentant 20 pays, des hauts fonctionnaires du gouvernement et de diverses ONG, des journalistes, des enseignants et des étudiants de Carleton ont assisté à la table ronde, animée par Christopher Burn, Ph. D., expert des conséquences des changements climatiques sur le pergélisol canadien.

Malcolm Butler, Ph. D., doyen de la faculté des sciences, a prononcé le discours de clôture.

La soirée s’est déroulée au Centre de conférences du gouvernement, avec le soutien de Ryan Leef, député (Yukon); Dennis Bevington, député (Western Arctic), porte-parole de l’Opposition officielle en ce qui concerne l’Agence canadienne de développement économique du Nord; et Carolyn Bennett, Ph. D., députée (St. Paul’s), porte-parole du Parti libéral en matière d’Affaires autochtones et Développement du Nord, et en ce qui concerne l’Agence canadienne de développement économique du Nord.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *