Selon divers experts du Canada et du monde entier, le Canada devrait mieux se préparer pour lutter contre les urgences au pays. Ces conférenciers étaient rassemblés le 2 février 2017 lors d’une conférence organisée par l’Université Carleton, à l’Édifice Sir John A. Macdonald, dans le centre-ville d’Ottawa.

L’événement accueillait un groupe de députés, de membres du personnel politique, d’ambassadeurs, de hauts-commissaires, de cadres supérieurs du gouvernement, de journalistes et de membres du personnel et du corps étudiant de l’Université Carleton, qui assistaient aux discours tenus par des chefs militaires, des entreprises du secteur privé, des dirigeants de l’industrie de l’assurance et de la Croix-Rouge sur le sujet de Prémunir le Canada contre les catastrophes : Préparation pour députés.

« Le domaine de la cyber-sécurité s’engage plutôt sérieusement pour la prévention. L’engagement n’est pas à la hauteur pour l’investissement contre les désastres naturels. Pourquoi? » s’est interrogé Paul Kovacs, directeur administratif de l’Institut de Prévention des Sinistres Catastrophiques.

Des experts venus du Japon et de la Nouvelle-Zélande ont souligné qu’il coûte moins cher d’investir pour la prévention que de dépenser pour la reconstruction. Néanmoins, ils s’entendent aussi pour dire que l’intervention rapide est essentielle au rétablissement à long terme. Le général à la retraite Michael Hayden, ancien directeur de la CIA et de la NSA, a mis l’assemblée en garde contre la vulnérabilité accrue que représentent les cyber-menaces.

On retient notamment les enjeux d’améliorer la gouvernance du risque, d’augmenter la résilience, d’investir pour la réduction du risque, de fonder un corps national de bénévoles et de mettre sur pied un meilleur mécanisme d’intervention et de reconstruction.

Cet événement a été organisé de concert avec l’Institut canadien des affaires mondiales, et avec le soutien de Randy Boissonnault, député d’Edmonton-Centre; Tony Clement, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de Sécurité publique et de Protection civile; et Matthew Dubé, porte-parole du NPD en matière de Sécurité publique et de Protection civile.

CPAC a enregistré la conférence pour fins de télédiffusion; vous pourrez la visionner au http://www.cpac.ca

Pour obtenir le programme de Prémunir le Canada contre les catastrophes : Préparation pour députés, cliquez sur le lien suivant :

Sonia Hukil, étudiante de l’Université Carleton, a rédigé le compte rendu de la conférence avec l’aide de Josiah Witherspoon et Brian Lee. Vous pouvez le télécharger (en anglais) au lien suivant :

Vous pouvez visionner des présentations PowerPoint réalisées par :

Le contre-amiral J.R. Auchterlonie, commandant adjoint du Commandement des opération interarmées du Canada

Eva Cohen – conseillère spéciale pour la protection civile bénévole, RSC Strategic Connections

Paul Kovacs – directeur administratif de l’Institut de Prévention des Sinistres Catastrophiques

Conrad Sauvé – président et chef de la direction de la Société canadienne de la Croix‑Rouge

Kimio Takeya – professeur et éminent conseiller technique auprès du président de l’Agence japonaise de coopération internationale, et professeur invité à l’International Research Institute of Disaster Science de l’Université Tohoku

Galerie de photos :

Photo Gallery

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *