Past Event! Note: this event has already taken place.

NATIONAL NETWORK LAUNCH, PANEL AND WEB BROADCAST: Co-Creating the Future of Community-Campus Engagement in Canada

June 20, 2018 at 9:00 AM to 12:30 PM

Location:Conference Rooms (2220, 2224 and 2228) Richcraft Hall
Cost:Free
Audience:Anyone
Key Contact:Nicole Bedford
Contact Email:cfice@carleton.ca

(la version française suit)

The Community First: Impacts of Community Engagement (CFICE) project invites you to join us for the launch of a new national network and community of practice called ‘Community-Campus Engage Canada’. The launch will feature leaders of Canada’s CCE movement and a panel discussion on ‘Co-creating the Future of Community-Campus Engagement (CCE) in Canada’.

When: June 20, 9am – 12:30pm EDT (guests are invited to arrive at 8:30am for coffee/tea, and to stay for lunch after the presentation)

Where: Attend in-person at Carleton University’s Richcraft Hall Conference Rooms (2220, 2224 and 2228). Campus, parking, and accessibility information can be found here: https://carleton.ca/parking/visitors/; Purchase a parking permit here: https://carleton.parkadmin.com/

OR watch the discussion online (starting at 10:30am EDT).

Just be sure to register by June 18 using the form below to reserve your spot!

Description

The movement for Community-Campus Engagement (CCE) is growing in Canada. We see this through the increasing federal and provincial government investments in work-integrated and community engaged experiential learning. We see it in the growing commitment to community-engaged, participatory research practices by funders and academics, as well as the increased emphasis on knowledge mobilization and ‘community-impact’ in research. We also see it in the Canadian conversations, hosted by Universities Canada, McConnell Foundation, Simon Fraser University and others, about how post-secondary institutions can contribute to building social infrastructure in their home communities and beyond. For Carleton University, the institutional host of the CFICE project, the influence of this national movement for CCE is evident in its tag-line: ‘Here for Good’.

The central question is, how do we create and support the CCE movement in ways that remain truly rooted in community needs and priorities, and which maximize the value for all partners? This is the question that motivates Community-Campus Engage Canada, an emerging network and community of practice.

Developing from the SSHRC-funded CFICE research project, and building on a series of 8 regional round-tables held in the months of May and June, 2018, Community-Campus Engage Canada will focus on strengthening Canadian communities by increasing the capacity, infrastructure and impact of equitable community-campus partnerships of all types, including student experiential learning, community-engaged research, and social innovation.

On June 20, you’ll engage with diverse voices who are part of advancing Canada’s CCE movement. From our opening remarks, contextualized by Elder Paul Skanks’ welcome and important reminder that we will be meeting on unceded Algonquin territory, to our closing comments about emerging funding opportunities, we will discuss the challenges and opportunities for weaving together a vision of CCE that honours the myriad contributions of all CCE players and keeps community needs at the forefront.

Featuring leading academic, funding, civil society, and government thinkers, we’ll explore why equitable CCE is important, how it can and should work in the various rural/urban, provincial, and Indigenous contexts in Canada, how funders fit into the CCE movement, and how Canada’s CCE movement aligns with international partner networks. In particular, this event seeks to deepen the cross-sectoral and cross-cultural conversation on developing a shared vision of the future of CCE in Canada.

Event Agenda

9am – Elder Welcome

9:30am – Opening Remarks: “Our Vision and Values for CCE In Canada”

10:15am – Break

10:30am – Panel Presentation and Live-Streamed Webinar: Co-Creating the Future of CCE in Canada

Webinar Topics to Cover:

  • Why is equity so important to effective CCE?
  • Why is community-driven CCE needed in context of Indigenous research and engagement?
  • What we can learn about the Quebec model of CCE in the social economy?
  • How do colleges facilitate equitable CCE?
  • How do we prioritize community and what can academics do to further this goal in CCE partnerships?
  • Where do funders fit in the movement for equitable CCE?
  • How do we measure the community impact of CCE?

12:30pm – Lunch*

*Please note, you must register as ‘attending in-person’ in order to participate in lunch.

Speaker Biographies/Biographies des conférenciers

Translated bios coming soon!

Paul (Tiao re hen sere) Skanks was born in Toronto and raised in Kahnawake, Mohawk Reserve in Quebec. He was named at birth by his maternal grandmother. His spirit name is Tiao Re Hen Sere which means “the first light of day” (daybreak). He is a band member of the Mohawks of Kahnawake, Iroquois Confederacy. His life is based on the principles of “The Great Law” of the Haudenasaunee (People of the Long House). He is of the Turtle Clan. Paul has been a resident of Ottawa/Gloucester Ontario since 1978. His earlier community work has encompassed chairing both elementary and middle school Parent Advisory committees; coaching competitive hockey and soccer to regional championships; and being a Board Member of Harmony House at its inception (a secondary housing for battered woman). Paul was formerly a Board Member and Elder of the Ottawa Head Start Program, an aboriginal pre-school curriculum and he continues to work with their Ontario Regional Organization. He is “on call “ by Elder’s Lodges (Kumik and Dodem Kanonhsa); INAC; AFN; Odawa Native Friendship Centre and Wabano Aboriginal Health Centre (board member), to provide teachings/ceremonies and/or personal counselling and has served as an elder and a member of the Aboriginal Implementation Committee of StatsCan in the development of the Aboriginal Peoples’ Survey for the Canadian Census. Paul has been blessed by learning from many gifted Elders/Teachers from various First Nation cultural backgrounds across Turtle Island and has been taught to share what he has learned, when asked by sincere seekers of the truth. He continues to work with native elders/teachers and others across the continent to perform opening ceremonies, give presentations or conduct workshops (cultural reclamation/wellness) in response to requests from various organizations (Govt., Schools and Community groups). Paul’s goals are to help establish better understanding of native culture and traditions. | Paul (Tiao re hen sere) Skanks est né à Toronto et a grandi sur la réserve amérindienne de Kahnawake au Québec. À sa naissance, sa grand-mère maternelle lui a donné le nom de Tiao Re Hen Sere, ou “la lumière de l’aube”. Il est membre des Mohawks de Kahnawake de la Confédération iroquoise. Il mène sa vie en respectant les principes de la “Grande loi” des Haudenosaunee (“Le peuple de la maison longue”). Il est également membre du clan de la Tortue. Paul habite la ville d’Ottawa depuis 1978. Ses premières expériences en engagement communautaire englobent plusieurs rôles: il était président au sein des comités d’avis parental aux cycles élémentaires et intermédiaires; entraîneur d’équipes régionales de hockey et de soccer compétitifs qui ont atteint toutes les deux leurs championnats respectifs; et membre du conseil d’administration de la maison Harmony (qui héberge les femmes victimes de violence conjugale) au moment de son inauguration. En outre, Paul était membre du conseil d’administration et Aîné autochtone au sein du programme Headstart à Ottawa, un programme d’éducation précoce à clientèle autochtone. De plus, il est Aîné autochtone de garde aux pavillons des Aînés autochtones de Kumik à Gatineau (QC) et de Dodem Kanonhsa à Hull (QC); aux AANC; à l’Assemblée des Premières Nations; et au Centre Odawa pour l’amitié autochtone. Il est également membre de la direction au sein du Centre de santé aborigène de Wabano. Dans toutes ces sociétés, Paul est à la fois enseignant, chef des cérémonies et conseiller aux individus. Lors de la conceptualisation du Sondage des peuples aborigènes pour le programme de recensement du Canada, Paul s’est impliqué en tant qu’Aîné autochtone et membre du Comité autochtone de mise en oeuvre de StatCan. Paul a eu la chance d’apprendre de plusieurs Aînés et enseignants autochtones qui avaient des bagages culturels diversifiés et qui habitaient tous les coins de l’île de Tortue. Grâce à ces apprentissages, Paul partage ses connaissances avec plaisir quand il interagit avec des chercheurs de vérité faisant preuve d’une motivation sincère. Il continue à travailler avec les Aînés et enseignants autochtones, entre autres, pour donner des présentations et pour mener des ateliers de relance culturelle afin de répondre aux nombreuses demandes de différentes organisations gouvernementales, communautaires et académiques. Paul est motivé par son objectif ultime de favoriser et d’appuyer l’approfondissement de la compréhension des cultures et des traditions autochtones.

Possédant une maîtrise en droit international, Josée-Anne Riverin agit à titre d’agente de développement au domaine communautaire du Service aux collectivités depuis 2011. S’intéressant particulièrement aux enjeux de promotion et de défense des droits humains ainsi qu’aux problématiques relatives aux peuples et femmes autochtones, Josée-Anne a cumulé plusieurs expériences liées aux luttes des femmes autochtones au Québec mais également dans les Amériques ainsi qu’en Asie. Elle accompagne aujourd’hui différents projets partenariaux de recherche, de formation et de diffusion touchant ces enjeux ainsi que ceux relatifs à la participation citoyenne, à la lutte à l’exclusion, etc. | Masters in International Law graduate Josée-Anne Riverin has been employed as a community development officer within Community Services since 2011. She is especially interested in the challenges of both promoting and defending human rights in addition to those affecting First Nations peoples and Aboriginal women in particular. Josée-Anne’s career includes numerous experiences associated with the struggles of Aboriginal women in Quebec, Asia and the Americas. She is currently involved in several research, training and outreach partnership projects that address these issues as well as those related to citizen participation, to social exclusion, etc.

Jill Wyatt is a former educator and high school principal, CEO of the YWCA of Calgary and VP, Community Investments and Collaborations with United Way of Calgary and Area. She has served two terms as a senator of the University of Calgary. She is currently serving as the Chair of the Board of Governors of the University of Calgary. Jill’s passion for community building has been a driving force in changing social conditions and creating opportunities for individuals, families and communities. She is a proven leader during times of complex change, working to innovate for greater impact, and helping people develop to reach their potential. | Jill Wyatt est ancienne éducatrice et directrice d’école secondaire en plus d’avoir siégé en tant que PDG du YWCA de Calgary et vice-directrice du projet de Collaboration et engagement communautaire de la région de Calgary, un programme mené par United Way. Jill, qui est motivée par sa passion pour le renforcement communautaire, a pour objectif d’aborder les conditions sociales changeantes et de créer des occasions pour non seulement les individus, mais aussi les familles et les communautés en entier. Grâce à ses compétences et expériences professionnelles en gestion, Jill a su faire preuve de qualités de leadership pendant les périodes difficiles à changements imprévisibles. À ces moments, elle n’a jamais perdu de vue son but ultime d’aider les individus à réaliser pleinement leur potentiel et d’intégrer d’importantes innovations ayant des impacts à grande échelle.

Liz Weaver is the Co-CEO of Tamarack Institute where she is leading the Tamarack Learning Centre. The Tamarack Learning Centre has a focus on advancing community change efforts and does this by focusing on five strategic areas including collective impact, collaborative leadership, community engagement, community innovation and evaluating community impact. Liz is well-known for her thought leadership on collective impact and is the author of several popular and academic papers on the topic. She is a co-catalyst partner with the Collective Impact Forum and leads a collective impact capacity building strategy with the Ontario Trillium Foundation. Liz is passionate about the power and potential of communities getting to impact on complex issues. Prior to her current role at Tamarack, Liz led the Vibrant Communities Canada team and assisted place-based collaborative tables develop their frameworks of change, and supported and guided their projects from idea to impact. From 2006 – 2009, Liz was the Director for the Hamilton Roundtable on Poverty Reduction, which was recognized with the Canadian Urban Institute’s David Crombie Leadership Award. In her career, Liz has held leadership positions with YWCA Hamilton, Volunteer Hamilton and Volunteer Canada. In 2002, Liz completed a Masters of Management, McGill University. Liz received Queen’s Jubilee Medals in 2002 and 2012 for her contributions to volunteerism in Canada and in 2004 was awarded the Women in the Workplace award from the City of Hamilton. | Liz Weaver occupe actuellement la poste de co-PDG à l’Institut Tamarack où elle dirige le Centre d’apprentissage de Tamarack. Le Centre d’apprentissage de Tamarack se donne pour objectif l’intégration des innovations avantageuses dans les communautés. Pour ce faire, l’administration s’appuie sur cinq principes stratégiques: l’impact collectif, le leadership en collaboration, l’engagement communautaire, l’innovation communautaire et l’évaluation de l’impact sur les communautés. Liz est connue pour ses idées concernant le leadership et l’impact collectif et a rédigé plusieurs dissertations scolaires de renommée à ce sujet. Liz s’implique aussi en tant que partenaire au sein du Forum sur l’impact collectif. En plus, elle dirige le projet portant sur les stratégies d’amélioration des compétences en impact collectif au sein de la Fondation Trillium de l’Ontario. Liz s’intéresse à la capacité qu’éprouvent les membres de différentes communautés d’influer les problématiques complexes. Avant d’être engagée au sein de l’Institut Tamarack, Liz a dirigé l’équipe de communautés vibrantes du Canada. En outre, elle a donné un coup de main aux panels de collaboration adaptés au milieu à élaborer leurs cadres de changement, et elle a incarné le rôle de guide et d’appui du début à la fin de la réalisation de leur projet. De 2006 à 2009, Liz était directrice de la Table ronde de Hamilton pour la réduction de la pauvreté: le Prix de leadership David Crombie lui a été conféré par l’Institut urbain canadien. Pendant sa carrière, Liz a occupé des postes de direction au sein du YWCA de Hamilton, de Bénévoles Hamilton et de Bénévoles Canada. En 2002, Liz détient une Maîtrise en gestion de l’Université de McGill. En 2002 et en 2012, Liz s’est mérité la Médaille du jubilé d’or pour ses contributions à l’engagement communautaire au Canada, et en 2004 elle a obtenu le Prix des femmes en milieu de travail de la Ville de Hamilton.

Chad Lubelsky works at the McConnell Foundation where he is the program lead for public interest journalism and RECODE – a pan-Canadian initiative to provide Social Innovation tools and opportunities for College and Universities to become drivers of progress and community change. Prior to joining the Foundation, Chad was the Executive Director of Santropol Roulant; developed leadership and community engagement programs for the Canada Millennium Scholarship Foundation; worked as an Assignment Editor for NBC news in San Francisco; managed global Internet Rights advocacy for the South African based Association for Progressive Communications; and was a Founding Trustee of the Montreal Awesome Foundation. Chad holds a BA in Communications & Master Degrees in Communications and Leadership. | Chad Lubelsky travaille au sein de la Fondation McConnell où il est directeur de programmation pour le journalisme d’intérêt public et pour RECODE. RECODE est une initiative pancanadienne qui cherche à approvisionner les collèges et les universités en matière d’outils et d’occasions en innovation sociale afin que ces deux acteurs puissent solliciter de vrais changements et avancements dans la communauté. Avant, Chad était chef de la direction au sein de Santropol Roulant. De plus, il a créé des projets d’engagement communautaire et de leadership au sein de la Fondation canadienne des bourses d’études du millénaire. À San Francisco, il était éditeur de projets pour le réseau de télévision NBC. Au sein de l’Association pour la communication progressive stationnée en Afrique du Sud, Chad a géré le mouvement de revendication pour l’accès à internet comme droit de la personne. Finalement, il était administrateur au moment de la mise sur pied de la Fondation formidable Montréal. Chad  détient un baccalauréat ès arts en communication, une Maîtrise en communication et une deuxième Maîtrise en leadership.

Crystal Tremblay is an Assistant Professor in the Department of Geography and Special Advisor on Community Engaged Scholarship at the University of Victoria. She is a social geographer and community-based scholar activist with over a decade of international experience supporting resource co-governance and livelihood enhancement. She specializes in using participatory video and arts-based methods for community engagement, capacity building and program evaluation working across sectors with higher education institutions, government, and civil society organizations. She is passionate about cultivating new spaces for creative citizen engagement and the co-creation of knowledge leading to environmental and social equity. Crystal has done extensive research and projects on CCE funding, impact and policy in Canada and is eager to support building a long-term movement and infrastructure for lasting change, which benefits communities and incentivizes academia. For more information, please visit her website: http://www.crystaltremblay.com. |

Crystal Tremblay est professeure adjointe du département de géographie et conseillère spécialisée en engagement communautaire de l’Université de Victoria. Elle est géographe sociale et militante érudite adaptée aux milieux communautaires. Elle détient plus d’une décennie d’expérience internationale en soutien de la gestion collaborative des ressources et en amélioration des moyens de subsistance. Elle se spécialise dans l’emploi de l’enregistrement vidéo participatif, dans l’évaluation des programmes et dans le développement des compétences à travers les organisations issues de la vie civile et des secteurs gouvernementaux et d’études postsecondaires. Elle s’appuie sur des méthodes inspirées des sciences humaines pour promouvoir l’engagement communautaire. Elle est passionnée par les initiatives d’aménagement de nouveaux espaces qui sont dévoués aux projets d’engagement communautaire dynamique et par la découverte collaborative des connaissances qui abordent l’amélioration de l’équité environnementale et sociale. Crystal a effectué des études approfondies sur le financement, l’impact et la politique du CCE au Canada. Elle désire s’engager pleinement dans la construction de l’infrastructure à changement durable et dans le développement d’un mouvement à long terme qui bénéficient aux communautés et qui encouragent la recherche académique. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter sa page web: http://www.crystaltremblay.com

Isabelle Kim is the director of the Centre for Community Partnerships at the University of Toronto. She also teaches graduate courses in the department of Curriculum, Teaching and Learning. Isabelle is passionate about the possibilities for learning and social change when connecting students, faculty and community partners. She is glad to be part of the CCEC working group which can play a role in fostering cultures of community-engaged learning and research across Canadian colleges and universities. | Isabelle Kim est directrice du Centre pour partenariats communautaires à l’Université de Toronto. Elle donne aussi des cours d’études supérieures appartenant au Département du curriculum, de l’enseignement et de l’apprentissage. Isabelle s’intéresse aux opportunités d’apprentissage et de changement social qui existent lorsque l’on établit des liens avec des étudiants, des membres facultaires et des partenaires communautaires. Elle est fière de faire partie de l’équipe de travail du CCEC. Cette équipe joue un rôle en promotion de la culture et de la recherche en apprentissage par engagement communautaire à travers les institutions d’études postsecondaires au Canada.

Catherine Graham, is currently working with the National Association of Friendship Centres (NAFC) as Director of Research and Policy. She has worked with Aboriginal organizations at the national and provincial, community levels for more than 15 years on issues related to organizational development, the social determinants of health including social inclusion, and health equity. Most notably she served for four years as Director of the Métis Centre of the National Aboriginal Health Organization. Her research interests include Indigenous research methodologies and ethics, the social determinants of health, culturally relevant gender- based analysis, mental wellness, Indigenous identity, and Indigenous governance and policy. Catherine holds a Master of Arts in Legal Studies from Carleton University and she hopes to return to Carleton to continue her PhD work in Anthropology where her research will utilize a settler colonial lens to examine the ways in which Indigenous and non-Indigenous researchers navigate the Indigenous health research industrial complex in order to establish and maintain ethical space. | Catherine Graham travaille présentement avec l’Association nationale des centres d’amitié (ANCA) comme Directrice de la recherche et de la politique. Depuis plus que quinze ans, Catherine travaille en collaboration avec des organisations autochtones aux niveaux nationaux, provinciaux et régionaux sur des problématiques liées au développement organisationnel; aux déterminants sociaux de la santé, tels que l’inclusion sociale; et à l’équité dans le domaine de la santé. Elle était notamment Directrice du Centre des Métis de l’Organisation nationale de la santé autochtone pendant quatre ans. Ses intérêts de recherche comprennent les méthodologies et l’éthique de recherche autochtones, les déterminants sociaux de la santé, l’analyse culturelle liée au genre, la santé mentale, l’identité autochtone, et la gouvernance et la politique autochtones. Catherine est détentrice d’une Maîtrise ès arts en études juridiques de l’Université Carleton. Elle compte faire un retour aux études pour continuer sa recherche doctorale en anthropologie, où, en utilisant une perspective postcoloniale, elle examinera les façons à travers lesquelles les chercheuses et chercheurs autochtones et non autochtones abordent le complexe de recherche en santé autochtone afin d’établir et de maintenir une dimension éthique.

Chaired by: Peter Andrée, PhD, is Associate Professor and Associate Chair in the Department of Political Science at Carleton University. Prof Andrée’s research focuses on the politics of food and the environment. He practices, and teaches, community-based participatory research methods. | Événement présidé par: Peter Andrée, détenteur d’un doctorat, est professeur et président associé du département des sciences politiques de l’Université de Carleton. Sa recherche porte principalement sur les politiques agroalimentaires et sur l’environnement. Il pratique et il enseigne les méthodes de recherche participatives au niveau communautaire.

Inauguration du réseau national, panel de discussion et diffusion sur le Web: Bâtissons ensemble l’avenir de l’engagement communautaire sur les campus au Canada

Le 20 juin 2018 de 9h00 à 12h30

Endroit:                       Salles de réunion 2220, 2224 et 2228 au pavillon Richcraft

Droits d’entrée:           Gratuit

Public cible:                Ouvert à tous

Contact clé:                 Nicole Bedford

Courriel:                      cfice@carleton.ca

Les responsables du projet Community First : Impacts of Community Engagement (CFICE) vous invitent à les rejoindre pour l’inauguration du nouveau réseau national et la communauté de pratique Engagement Campus-Collectivité (ECC) Canada. Le lancement du projet mettra en scène les leaders du mouvement de l’ECC au Canada et présentera un panel de discussion sur l’idée de bâtir ensemble l’avenir de l’engagement communautaire sur les campus au Canada.

Quand: le 20 juin 2018 de 9h00 à 12h30(HAE) (les invités seront accueillis dès 8h30 où le thé et le café seront servis, et ils sont encouragés à rester après la présentation pour le dîner)

Où: en personne dans les salles de réunion 2220, 2224 et 2228 au pavillon Richcraft. Des renseignements sur le stationnement, les normes d’accessibilité et le campus sont disponibles en ligne: https://carleton.ca/parking/visitors/. Les permis de stationnement peuvent être achetés sur la page web de l’université: https://carleton.parkadmin.com/

Le panel sera également diffusé sur le web à compter de 10h30 (HAE) le jour même.

Il est primordial de faire part de votre participation à cet événement en ligne avant le 18 juin 2018.

Aperçu

Le mouvement de l’Engagement Campus-Collectivité s’épanouit au Canada. Ce fait s’avère évident lorsqu’on considère l’augmentation des investissements financiers des gouvernements fédéral et provinciaux dans le secteur de l’apprentissage en milieu de travail ou par l’engagement communautaire.  Nous le voyons dans l’usage répandue des pratiques de recherche participatives ou avec composante d’engagement communautaire qu’appuient les différents bailleurs de fonds et le secteur académique ainsi que par l’importance accrue donnée à la dissémination des connaissances et à l’impact de la recherche sur la communauté.  Plusieurs conversations facilitées par  plusieurs bailleurs de fonds et les leaders des institutions post-secondaires, incluant Universités Canada, la Fondation J.W. McConnell et l’Université Simon Fraser en Colombie-Britannique, identifient les manières dont les institutions postsecondaires peuvent contribuer à la construction de l’infrastructure sociale dans leurs communautés et au-delà. L’Université Carleton, qui héberge le projet CFICE, est aussi familière avec ce mouvement d’où son slogan ‘Ici pour le Bien de tous’.

La question au cœur du débat est : Comment créer et soutenir le mouvement ECC de sorte que celui-ci soit enraciné dans les besoins et les priorités des communautés tout en maximisant la valeur des partenariats? C’est la question qui motive l’équipe de l’Engagement Campus-Collectivité Canada, un réseau et une communauté de pratique émergents.

Développé à partir du projet de recherche CFICE, qui a été financé par le CRSH, et faisant suite à une série de huit panels régionaux qui ont eu lieu dans les mois de mai et juin 2018, le projet d’Engagement Campus-Collectivité Canada se donne pour objectif de renforcer les communautés canadiennes en améliorant les capacités, l’infrastructure, et l’impact de partenariats équitables de toutes sortes entre les campus et les collectivités, ce qui inclut l’apprentissage par engagement communautaire, la recherche par engagement communautaire, et l’innovation sociale.

Le 20 juin 2018, vous serez amenés à interagir avec de nombreux intervenants qui cherchent à promouvoir le mouvement de ECC au Canada. D’abord, nos remarques préliminaires seront contextualisées grâce à la participation de l’Aîné autochtone Paul Skanks, qui nous souhaitera la bienvenue et nous rappellera le fait que cet événement se passe sur le territoire non cédé du peuple algonquin. Les prochaines discussions aborderont les défis et les opportunités qui sous-tendent la vision de l’ECC au Canada et qui valorise les diverses contributions de tous les parties prenantes impliquées et qui priorisent les besoins communautaires. L’événement se terminera par une discussion sur les occasions de financement émergentes qui se rattachent à ce mouvement.

Nous invitons le 20 juin 2018 à interagir avec de nombreux intervenants du secteur qui font la promotion du mouvement de l’Engagement Campus-Collectivité (ECC) au Canada. En présence des leaders dans le secteur académique, des acteurs gouvernementaux et de la société civile et de donateurs, nous explorons les raisons en faveur d’un mouvement ECC qui soit équitable; comment celui-ci doit fonctionner dans les contextes ruraux ou urbains, provinciaux et autochtones au Canada; le rôle des bailleurs de fonds dans le mouvement de ECC; et la réalité canadienne dans le mouvement de ECC par rapport aux objectifs des réseaux internationaux de partenaires. Plus spécifiquement, cet événement a pour objectif d’approfondir la conversation intersectorielle et interculturelle pour la mise en place d’une vision partagée du futur du ECC au Canada.

Ordre du jour

9h00 – L’accueil de l’Aîné autochtone Paul Skanks

9h30 – Les remarques préliminaires: “L’ECC au Canada: Notre vision, nos valeurs”

10h15 – Pause

10h30 – Présentation du panel et du webinaire: Bâtissons ensemble l’avenir de l’engagement communautaire sur les campus au Canada

Sujets qui seront abordés:

  • Pourquoi l’équité est-elle si importante pour un ECC efficace?
  • Pourquoi avons-nous besoin d’un ECC dans le contexte de la recherche et de l’engagement en milieu autochtone ?
  • Que pouvons-nous retirer du modèle du ECC québécois dans l’économie sociale?
  • Comment les établissements d’études post-secondaires peuvent-ils faciliter un ECC équitable?
  • De quelles manières privilégions-nous la communauté, et que peuvent faire les chercheurs pour promouvoir cet objectif dans les partenariats du ECC?
  • Quel est le rôle des bailleurs de fonds dans le mouvement de ECC équitable?
  • Comment mesurons-nous de manière objective l’impact qu’a le ECC sur la communauté?

12h30 – Dîner*

*Veuillez noter qu’il est exigé de confirmer votre participation comme étant ‘en personne’ lors de votre inscription à l’événement si vous souhaitez assister au dîner.

Co-Creating the Future of CCE in Canada/Bâtissons ensemble l’avenir de l’engagement communautaire sur les campus au Canada

  • Please fill in your email to receive event details. Il est important de nous faire part de votre courriel afin que nous puissions vous envoyer de informations plus détaillées concernant cet événement.